Historique de la VIA REGIA

Notre association vous invite à explorer un pan d´histoire allemande au moyen d´une route. À l´époque des Grandes Migrations, des tribus germaniques délaissent leur aire de peuplement en Allemagne du nord et Allemagne centrale pour marcher vers l´ouest et le sud. Les tribus les plus connues sont les Vandales, les Goths occidentaux et orientaux, les Sillings et les Lombards. On présume que les invasions des Huns les ont poussés à chercher de nouveaux territoires de peuplement. Le pays ne resta pas dépeuplé. Des tribus slaves venant des régions de l´Ukraine actuelle vinrent s´y installer.

Avec l´essor de l´artisanat et la division des tâches, le commerce acquit une nouvelle signification. Il se développa des villes dans lesquelles des guildes pratiquaient leur artisanat. Certaines régions se spécialisèrent dans la fabrication de biens et purent commencer à vendre leurs produits sur des marchés suprarégionaux. La Haute Lusace, par exemple, se spécialisa dans la confection de tissus. La vente était assurée par des marchands. À cet effet étaient nécessitées des voies de transport. Dans les régions riveraines de la mer Baltique, le transport avait lieu par mer. Cela conduisit à un essor du commerce sous le contrôle de la Hanse, la plus grande association de marchands dans l´histoire allemande. Dans le bassin du Danube également, le transport de marchandises pouvait se faire d´ouest en est par bateau sur le fleuve. En Allemagne du nord et Allemagne centrale par contre, les principaux cours d´eau navigables coulant du sud vers le nord, les transports de marchandises d´est en ouest n´étaient possibles que par voie de terre. Pour cela on était tributaire de routes. La principale voie de communication est-ouest était la VIA REGIA aussi appelée « haute route ». L´appellation VIA REGIA était due au fait qu´elle se trouvait sous la protection du souverain.

Cette route, n´était pas uniquement fréquentée par des marchands. Des pèlerins l´empruntaient pour se rendre à Aix-la Chapelle ou à Saint-Jacques de Compostelle sur la tombe de Saint Jacques. Du haut moyen âge jusqu´au vingtième siècle, la VIA REGIA servit aussi de voie militaire aux chefs militaires les plus divers.

Les marchands fondèrent des colonies marchandes, le plus souvent près de passages de rivières, qui plus tard donnèrent naissance à des villes. Ces nouvelles fondations attirèrent beaucoup d´artisans originaires de Frise, de Franconie et de Thuringe. Des paysans suivirent le mouvement et apportèrent avec eux des méthodes de culture novatrices. Tous ceux-ci s´expatriaient parce que sur les territoires à l´est de l´Elbe leurs savoirs et leur expertise étaient bienvenus et parce que dans leurs régions d´origine les conditions de vie se détérioraient.

En Silésie, les Piastes polonais appelèrent de nouveaux colons dans leur pays. C´était l´époque de l´expansion vers l´est qui ne se fit pas seulement à l´épée mais aussi de manière paisible. Il faut noter que la colonisation de la Silésie progressait plus rapidement que celle de la Haute Lusace. L´ordre des franciscains qui, au treizième siècle, fonda des cloîtres en Haute Lusace, venait de Goldberg en Silésie et non, par exemple, d´Erfurt. Nous voyons donc des marchands, des pèlerins, des artisans, des paysans, des militaires et des ecclésiastiques emprunter la route.

La VIA REGIA n´était pas seulement une voie de commerce, mais aussi une magistrale d´échange culturel et de communication. Les nouvelles et dépêches étaient délivrées par courrier, par calèche ou à pied. Aujourd´hui nous avons recours aux médias et à la télécommunication modernes. Mais la direction est-ouest ou inverse est restée. À l´aide de cette présentation, notre association VIA REGIA Espace de rencontres, section régionale pour la Saxe, souhaite informer et attirer l´attention sur certaines particularités le long de la VIA REGIA sur le territoire de l´Etat libre de Saxe. Nous visons la communication et l´échange culturel avec nos voisins le long de la VIA REGIA. Une condition préliminaire est l´information sur le parcours de cette voie de communication en Saxe et plus tard peut-être dans toute l´Europe.

Gottfried Semmling

Gotthold Ephraim Lessing  
  www.coe.int
www.culture-routes.lu www.europa.eu
Via Regia Sculptura

 
 Netzwerk "VIA REGIA-
 Kulturstraße des Europarates"